RE 2020 : les nouvelles règles pour les constructions neuves

Après avoir été repoussée de nombreuses fois, la Réglementation Environnementale 2020 est désormais applicable depuis le 1er janvier 2022. Elle succède à la RT 2012 et vise à encadrer la construction des bâtiments neufs. Trois objectifs ont été désignés : la performance énergétique, la performance environnementale et le confort d’été. Découvrez plus en détail les enjeux de la RE 2020 et ce que cela change pour les constructions neuves.





QU’EST-CE QUE LA RE 2020 ?


La RE 2020 est la réglementation environnementale qui remplace la RT 2012 en ce qui concerne les constructions neuves. Elle est entrée en vigueur à partir du 1er janvier 2022, pour les bâtiments résidentiels (maisons et appartements), et ceux du secteur tertiaire (bureaux et enseignement). Elle sera applicable pour les constructions temporaires et les extensions dès le 1er janvier 2023.

La RE 2020 est née de la volonté de l’État de prendre en compte les problématiques liées à la consommation d’énergie des constructions. Elle introduit également une dimension carbone pour veiller sur les émissions de gaz à effet de serre des bâtiments tout au long de leur cycle de vie, de leur construction à leur déconstruction.

La réglementation thermique en France a été créée suite au premier choc pétrolier de 1973. La première en date est la RT 1974 qui imposait notamment l’isolation thermique des parois et le réglage automatique des installations de chauffage. La dernière réglementation en vigueur est devenue une réglementation environnementale et non plus seulement thermique.


RE 2020 : LES GRANDS PRINCIPES ET OBJECTIFS


Discutée depuis 2018, la RE 2020 est donc enfin mise en œuvre en ce début d’année 2022. Elle introduit une évolution majeure, celle de l’analyse du cycle de vie des matériaux et des équipements employés dans le cadre de constructions neuves. Comme sa prédécesseur, elle poursuit les objectifs d’amélioration de la performance énergétique des bâtiments neufs et leur adaptation aux conditions climatiques à venir.


La RE 2020 possède trois axes principaux :

  • La diminution de l’impact sur le climat des bâtiments neufs.

Les nouvelles constructions devront répondre à des exigences minimales en matière d’émissions de gaz à effet de serre, notamment en CO2. Celles-ci seront suivies tout au long du cycle de vie des bâtiments. Pour un bâtiment neuf performant, les matériaux de construction représentent 60 à 90% de son empreinte carbone. Les constructeurs doivent donc désormais privilégier l’utilisation de matériaux biosourcés et la consommation d’énergie décarbonée, comme la chaleur renouvelable (pompe à chaleur ou chauffage au bois).

  • L’amélioration des performances énergétiques des bâtiments neufs.

Le secteur du bâtiment représente 44 % des consommations d’énergie en France, devant les secteurs du transport. Elle est liée au chauffage, au refroidissement ou encore à l’éclairage. La RE 2020 impose de nouvelles exigences pour limiter les besoins en consommation d’énergie des bâtiments, selon des indicateurs spécifiques comme le Bbio (besoin bioclimatique). L’isolation est donc un point majeur de cette réglementation.

  • La garantie d’un logement plus confortable, notamment en été.

Le confort d’été est un des nouveaux objectifs de la RE 2020. En effet, les conditions climatiques évoluent, et les épisodes caniculaires se multiplient. Des mesures sont donc prévues pour permettre aux occupants de bâtiments résidentiels et tertiaires de bénéficier de meilleures conditions de vie en cas de fortes chaleurs.

À lire aussi : La maison du futur, une construction intelligente et écologique


QUELLES DIFFÉRENCES AVEC LA RT 2012 ?

La RT 2012 concernait la construction de bâtiments basse consommation (BBC), avec un plafond de limitation des dépenses énergétiques à 50 kWh/m2/an. La RE 2020 relève l’exigence d’un cran en imposant la construction de bâtiments à énergie positive (BEPOS), avec une consommation d’énergie demandée inférieure à 0 kWh/m2/an. Les bâtiments neufs doivent donc produire plus d’énergie qu’ils n’en consomment. Cela va donc passer par l’utilisation de solutions techniques qui permettent d’accumuler et de restituer la chaleur, ou de produire de l’électricité.

Comme son nom l’indique, la RT 2012 visait principalement les conditions d’isolation thermique des bâtiments. La RE 2020 a des ambitions plus vastes, englobant toute la production d’énergie et l’empreinte environnementale des constructions neuves. Le BEPOS doit également tenir compte des usages domestiques (télévision, appareils ménagers, etc.) et de l’empreinte carbone des bâtiments.


QU’EN EST-IL DES MENUISERIES AVEC LA RE 2020 ?


Pour répondre aux attentes de la RE 2020, les constructeurs et les artisans vont devoir veiller au choix des équipements tels que les menuiseries, et notamment les fenêtres.

Les fenêtres adaptées aux maisons passives sont les plus à même de correspondre aux exigences de la RE 2020. Pour cela, elles doivent posséder :

  • un facteur solaire (Sw) supérieur ou égal à 0,5.

  • un coefficient de déperdition thermique du vitrage (Ug) inférieur ou égal à 0,7. Celui-ci mesure l’échange thermique entre le verre intérieur et le verre extérieur du vitrage. Plus le coefficient est faible, plus le vitrage est isolant (ce qui joue sur le coefficient thermique global de la fenêtre (Uw).

  • un coefficient d’énergie perdue par m2 (sur l’ensemble de la menuiserie) (Uw) inférieur ou égal à 0,8. L’Uw mesure la déperdition énergétique de l’ensemble de la fenêtre (profilé + vitrage + jonction). Plus sa valeur est petite, plus l’isolation de la fenêtre est élevée.


La réglementation environnementale 2020 valorise les bâtiments peu gourmands en énergie. Les constructions passives et BEPOS sont donc vivement encouragées. De par sa construction générale et son isolation, la maison passive permet de chauffer naturellement l’intérieur en hiver, sans consommation d’énergie supplémentaire. Pour répondre aux besoins de vos chantiers, nous vous conseillons de vous diriger vers des menuiseries certifiées par la Fédération Française de la Maison Passive.


CHEZ FSL GROUP, NOUS AVONS CE QU’IL VOUS FAUT !


En tant que spécialiste de la fermeture et de l'amélioration de l'habitat, nous accompagnons les professionnels et les particuliers du bâtiment dans leurs projets de construction et de rénovation.


Pour être en accord avec les exigences de la RE 2020, il faut prendre en compte les matériaux qui composent les fenêtres, portes-fenêtres et coulissants. Nous vous recommandons de choisir des fenêtres en PVC ou en bois, ou bien des fenêtres mixtes PVC-aluminium ou bois-aluminium.

Nous vous proposons une sélection de produits répondant aux exigences de la RE 2020.


Concernant le vitrage, le triple vitrage est préconisé en altitude où les différences de températures se font le moins ressentir, afin d’améliorer les performances d’isolation thermique et acoustique. Une fenêtre équipée d’un warm edge est une solution efficace à privilégier lors de la construction de bâtiments neufs.

Le volet roulant joue également un rôle important dans le cadre de la RE 2020. En effet, l’objectif “confort d’été” ne pourra être atteint sans équipements performants, permettant de réguler la température intérieure. En prenant en compte l’orientation du bâtiment, l’installation de volets roulants solaires est une solution qui permet également d’utiliser une source d’énergie renouvelable.



CE QU’IL FAUT RETENIR DE LA RE 2020


Pour résumer, la RE 2020 :

  • est entrée en application le 1er janvier 2022

  • concerne la construction de bâtiments neufs performants énergétiquement

  • introduit une notion d’empreinte carbone des bâtiments, sur tout leur cycle de vie

  • vise à améliorer le confort des occupants en période de fortes chaleurs

  • encourage l’utilisation de matériaux biosourcés

  • favorise l’utilisation d’énergies renouvelables


Vous en savez désormais plus sur la réglementation environnementale 2020 et ses exigences. Tous les acteurs du bâtiment, du fabricant de menuiserie au constructeur, en passant par l’architecte et l’installateur vont devoir travailler de concert pour sortir de terre des bâtiments neufs à faible impact environnemental. Pour connaître en détail le contenu de la RE 2020, vous pouvez consulter le guide réalisé par le Ministère de la Transition écologique et le Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (Cerema).